Archives de
Catégorie : Poésies – Pensées

L’insolite révérence – Poème

L’insolite révérence – Poème

L’insolite révérence interprétée par ce magnifique cheval, un alezan, de sa force tranquille, et doté d’une finesse musculaire. Il étire sa silhouette majestueusement pour laisser apparaître une révérence, en inclinant sa tête vers le bas. Puis il scrute de son regard une fleur, et l’unique fleur, il la sort de son sommeil centenaire dans la profondeur d’une nuit étoilée. Toute tremblante dans son apparat, elle entrouvre ses lèvres aux pétales nacrés devant ce géant lui racontant une histoire d’amour naissante…

Lire la suite Lire la suite

Un nouvel an de givre – Poème

Un nouvel an de givre – Poème

Un nouvel an de givre J’ai été la fleur de givre en tant qu’être humain, accueillie chaleureusement par des gens honorables, dont mon fils d’adoption de coeur fait partie. Dehors, c’était, en transparence, la naissance d’une neige givrée sans parfum. Le sol des rues, comme le soleil, d’un blanc bleuté, brillait de mille feux aux noms de rubis et de diamants, au nom de liberté. Ces personnes-là sont devenues mon nouvel horizon. Nous avons beaucoup ri ensemble. Pendant ce temps,…

Lire la suite Lire la suite

LA LETTRE

LA LETTRE

La lettre La lettre dont on déchire les feuilles page par page, en la feuilletant comme un livre, pour trouver celle qu’on aimera le plus. Et faire disparaître les autres. L’unique feuille ne franchira pas la porte dès que celle-ci sera ouverte. Elle est le souvenir, sous forme de la pelure d’un arbre vert, que l’on épluche, comme avec un couteau victoire, et d’où la sève s’épanche dans la profondeur de ce temple qu’est l’atelier de l’écriture, où l’on entend…

Lire la suite Lire la suite

L’invitée

L’invitée

Je suis ébahie devant ce cortège de légumes et de fleurs qui s’offre à moi avec poésie, comme un cadeau aux mille parfums, en harmonie avec celui qui l’a créé de ses propres mains. Il se nomme Alexandre, il surveille son jardin comme une maman surveille ses enfants. De ses mains d’or, il le taille avec douceur. Puis il redresse un légume ou une fleur, par-ci par-là, en se baissant, en s’enivrant, saoulé par les bienfaits de la nature bariolée…

Lire la suite Lire la suite

LA LETTRE

LA LETTRE

La lettre dont on déchire les feuilles page par page, en la feuilletant comme un livre, pour trouver celle qu’on aimera le plus. Et faire disparaître les autres. L’unique feuille ne franchira pas la porte dès que celle-ci sera ouverte. Elle est le souvenir, sous forme de la pelure d’un arbre vert, que l’on épluche, comme avec un couteau victoire, et d’où la sève s’épanche dans la profondeur de ce temple qu’est l’atelier de l’écriture, où l’on entend les éclats…

Lire la suite Lire la suite

Le volcan Voyage au fond de la Terre

Le volcan Voyage au fond de la Terre

A ce joli cratère flamboyant, écoulant sa lave de feu créée par des météorites, qui injecte à la terre de notre planète l’enfer des zébrures d’un jaune accompagné de rouge. Le jour souple moulant la terre comme un gant, l’étincelle devient diamant. La vague enflammée comme un étang. Le volcan est aussi à la rencontre de l’incandescence du feu de nos corps. Toi, le volcan en ébullition, tu es le marc de café brûlant, comme une boule de feu dans…

Lire la suite Lire la suite

Le bal masqué du rien

Le bal masqué du rien

Rien, c’est un mot qui fuit mais vers quoi Rien, c’est un symbole de non-recevoir, il est dans la négation Rien, c’est un peu de vapeur des rochers qui se déverse sur une mer incandescente Rien, en criant gare à la brindille qui se cache sous la joue de la liberté Rien ne peut faire cracher la méchanceté Rien ne peut habiller un tableau nu sans nom Rien ne peut empêcher un arbre à entrer dans une immense et grande…

Lire la suite Lire la suite

Histoire d’un arbre

Histoire d’un arbre

Je me souviens de m’être protégée dans le creux d’un peuplier. Je me souviens de ses branches épaisses, dessinées comme des oreilles de chat. Je me souviens que dans mon enfance je me nourrissais de lui. Je me souviens d’avoir respiré l’odeur de son humus, de la sève qui coulait de lui d’un jaune transparent. Je me souviens d’avoir goûté une larme de cette sève, peu sucrée. Je me souviens aussi que je me grattais le dos contre son écorce…

Lire la suite Lire la suite

L’enchanteur

L’enchanteur

Dédicace Que je nomme J.Henry, je vous dédie ce petit poème en votre honneur. Vous êtes une des particules de la bienveillance. Sous l’homme social se cache un véritable artiste. Dés l’ouverture de mes fenêtres à l’aurore, je prends un bain d’air aux effluves subtiles du bois nourrissant, aux couleurs claire ou foncée, patinée par le temps. Nous les gens de la ville à toi le sculpteur, toi le roi l’enchanteur, on voit en transparence dans tes yeux, la ramure…

Lire la suite Lire la suite

De l’intérêt d’élargir le champ du relationnel

De l’intérêt d’élargir le champ du relationnel

Le champ relationnel Aux Amarres, lieu d’accueil de l’association Ensemble, on sait depuis longtemps que ce qui soigne le mieux la solitude et la souffrance psychique, c’est le relationnel. L’atelier d’écriture, créé en 2003 et que j’anime depuis treize ans maintenant, est un espace privilégié pour cela. Sa richesse vient en grande partie de sa mixité : s’y retrouvent des personnes avec et des personnes sans troubles psychiques, toutes désireuses d’échanger à partir de l’écriture. Après huit années d’existence, au…

Lire la suite Lire la suite