LA TENDRESSE – POÉME

LA TENDRESSE – POÉME

LA TENDRESSE

Il n’est pas un être au monde, qui ne désire cette paix profonde,

Ces yeux qui couvent et aiment, ces paroles qui apaisent les peines, ces sourires complices, qui calment les plus fous. La tendresse plus qu’une

promesse, est pour tous une caresse, avec elle on avance sans ivresse, de la naissance à la vieillesse,

Chaque instant, chaque jour.

Elle qui est plus sage que l’amour, réclame dans nos cœurs une simple place de bonheur.

 

GHYSLAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *