LE SON – POÉME

LE SON – POÉME

LE SON

 

Jouer avec un animal : il est le fil conducteur de la joie de vivre ; dès qu’il voit ses maitres, il émet des sons joyeux en aboyant et en tournant autour d’eux pour leur manifester sa joie dans un monde sans joie.

Il se prénomme Bandit , il capte la senteur d’ une odeur de tendresse, il rentre avec eux en harmonie par le jeu de la balle lancée en plein vol, ricochant sur un magnifique arbre nommé Séquoia, ses pieds ressemblent à des chaussons .

Celui-ci avait pour son ami le Bouleau, protégeant dans le creux de son ventre un mini sapin de Noel.

Dans un murmure du Séquoia, la balle d’un bruit sec tombe sur la terre comme un éclat de noix.

GYSLAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *