RECIT D’UNE ESCAPADE A SAINT-NAZAIRE :

RECIT D’UNE ESCAPADE A SAINT-NAZAIRE :

Un chantier naval bien vivant ! ! !

En octobre dernier, malgré un léger refroidissement, le soleil était encore de la partie et de la fête…

Je quittai les stations balnéaires de Pornichet et de La Baule pour Saint Nazaire.

Je longeai en autocar la côte d’amour. Celle-ci fut appelée de la sorte au 19ième siècle. C’était l’essor industriel. Le chemin de fer faisait son apparition : les 6 compagnies qui, en 1936, devinrent la SNCF…Il a permis de véhiculer de nombreuses dames des notables qui appréciaient venir seules dans les stations balnéaires…Elles recherchaient bien sûr, sans leur époux, le prince charmant…Dans des sites enchanteurs et féeriques.

Le temps a changé. Les vacances se sont démocratisées. Bon nombre de concitoyens peuvent désormais profiter de la plage, du soleil, du tourisme…Nous ne pouvons que de nous en réjouir !

La côte est rocheuse, bien dentelée…

 A Saint Nazaire, la Loire (le plus grand fleuve de France) est large. Elle a un débit moyen. Elle se jette dans l’Atlantique. L’estuaire est large. Il y a un pont moderne qu’empruntent sans interruption des milliers de voitures et camions. De ce pont, j’ai pu apercevoir la métropole Nantes et l’entreprise Antar. Là, chez Antar, les ouvriers-rières ont suivi massivement la grève contre la loi travail. La presse en a parlé. « On bloque tout »….C’était l’un des slogans des manifestations du printemps dernier contre la casse du code du travail. (Loi El Khomri).

 A Saint Nazaire, la population vit du chantier naval. Pas moins de 2 000 employés pour construire en 18 mois un paquebot. Le taylorisme est la règle.

. Le dernier en date, le plus grand du monde (the harmonity of the sea) conduit régulièrement  6 000 personnes aux Caraïbes…Sans oublier l’équipage et le personnel de service (2000 agents).

Le plus grand paquebot d’Europe est actuellement en construction.

Je revins fatigué de cette escapade, mais fut heureux d’avoir sillonné les routes du littoral et d’avoir découvert une contrée touristique et économiquement riche, non loin des métropoles de Nantes et de Bordeaux…

A Nancy, le 1er février 2017.

Jean-Louis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *